Trois façons d’appuyer la traduction biblique

La traduction de la Bible a toujours été très importante, pour le corps du Christ. Depuis les jours où les scribes transcrivaient des lettres et des parties de la Bible, jusqu’à l’invention de la presse à imprimer de Gutenberg, puis au travail de traduction de l’ère moderne qu’effectue l’Institut d’édition assistée par ordinateur (ICAP), des chrétiens de divers pays ont contribué à cette œuvre en rendant la Parole de Dieu accessible en de nombreuses langues.

M. Hart Wiens, notre ancien directeur de la traduction biblique, expliquait comme suit pourquoi nous, tout comme d’autres œuvres chrétiennes, participons à la traduction biblique :

« Lors de la tour de Babel, Dieu a répliqué à l’arrogance des humains en confondant leur langage, mais à la Pentecôte, il a renversé la situation en permettant à tout le monde d’entendre, dans sa propre langue, les merveilles de Dieu (Actes 2,11). En traduisant la Bible, nous poursuivons ce rétablissement en collaboration avec Dieu, pour que tous puissent répondre à ses merveilles. »

Par sa grâce, Dieu nous invite à participer à son œuvre de « revirement des conséquences de Babel », laquelle unit des gens de toutes les nations, de toutes les confessions, de toutes les langues et de toutes les traditions en Jésus-Christ, notre Seigneur. Au bout du compte, cela revient à trois choses :

  1. des millions de personnes n’ont toujours pas entendu la Bonne nouvelle de Jésus-Christ et se dirigent vers la perdition (Matthieu 7,13) ;
  2. Dieu est toujours à l’œuvre dans le monde, amenant des gens au salut par la puissance de l’évangile (Romains 1,16) ;
  3. nous avons un rôle à jouer dans cette œuvre : cela s’appelle la mission universelle (Matthieu 28,16-20).

En créant des outils qui permettent aux gens de comprendre la Parole de Dieu dans la « langue de leur cœur », nous offrons de nouvelles possibilités aux ministres du culte, aux églises et aux missionnaires de prêcher l’évangile à plus de gens. Vous pouvez nous aider à ce sujet.

C’est ici que vous entrez en jeu.

Malgré les nombreux progrès réalisés dans le monde de la traduction biblique, il reste beaucoup de travail à faire. Des millions de personnes n’ont toujours pas la Parole de Dieu – source de vie dans la langue de leur cœur. Voici donc ce que vous pouvez faire.

N° 1 : prier.

Veuillez prier quant au travail de la traduction biblique, au Canada et à l’étranger. Voici quelques aspects au sujet desquels prier.

  • Les équipes de traduction : veuillez prier pour ceux et celles qui s’occupent de la traduction, de la révision et de la publication de la Bible ; demandez à Dieu d’orienter ces gens en leur donnant de la sagesse, de la connaissance et de la compassion pour qu’ils puissent traduire correctement la Parole de Dieu ; priez que l’unité règne entre les membres des équipes.
  • Les obstacles : veuillez prier quant à tout obstacle qui pourrait surgir et s’interposer entre les équipes de traduction et leur objectif d’achèvement de certaines Bibles ; parmi ces obstacles potentiels, mentionnons les tensions et les luttes de pouvoir, le manque de financement et les barrières linguistiques.
  • Les gens qui donnent et reçoivent les Bibles : veuillez prier pour les gens qui sont aux premières lignes de la distribution des Bibles, ce qui inclut les églises et les œuvres locales. Veuillez prier aussi pour les gens qui reçoivent des Bibles, que la Parole de Dieu parle à leur cœur et qu’elle suscite de la croissance et du bon fruit.

N° 2 : donner.

Veuillez songer à contribuer financièrement à l’œuvre de la Société biblique canadienne. Votre argent sera directement affecté à des initiatives de traduction, au Canada et à l’étranger.

En faisant un don aujourd’hui, vous aiderez à faire part de la Parole de Dieu à des gens, dans la langue de leur cœur ! Vous pouvez faire un don unique ou donner tous les mois. Veuillez également songer à rendre hommage à un ami ou à un membre de la famille en faisant un don commémoratif ou en l’honneur de quelqu’un.

N° 3 : vous tenir au courant.

Bien que beaucoup de progrès aient été réalisés, le travail de la traduction biblique se poursuit. À mesure que le travail évolue, la Société biblique canadienne adapte sa stratégie en vue d’atteindre les nations. Veuillez songer à vous inscrire sur notre liste de distribution et à nous aimer sur notre page Facebook, pour rester au courant de ce que Dieu fait dans le monde.

Bien que cette liste ne soit pas exhaustive, je prie que Dieu continue de susciter en nous de la passion à l’égard de ceux et celles qui ne sont pas sauvés, tant ici qu’à l’étranger, et qu’il nous donne de nombreuses occasions de participer à l’offre de sa Bonne Nouvelle. Comme le dit Paul, en Romains 10,15 :

« Qu'ils sont beaux, les pas de ceux qui annoncent de bonnes nouvelles ! »

À propos de l'auteur : 

Jermaine Wall a été agent des médias numériques chez la Société biblique canadienne. Il aime les médias, la culture, sa femme et, surtout, Dieu.