Communiqués

 
Don Hutchinson

Toronto ─ Le Conseil des gouverneurs de la Société biblique canadienne (SBC) est heureux d’annoncer la nomination du révérend Don Hutchinson au poste de directeur national et chef de la direction intérimaire, à compter du 27 avril.

M. Hutchinson est un gestionnaire, conseiller et spécialiste en matière de politique publique qui est reconnu à l’échelle nationale. Il a récemment occupé les fonctions de vice-président, conseiller juridique et directeur du centre pour la foi et la vie publique (Centre for Faith and Public Life) de l’Alliance évangélique du Canada.

Étant également pasteur ordonné, M. Hutchinson a dirigé plusieurs assemblées en compagnie de son épouse, Gloria. Il a commencé par servir au sein d’une réserve des Premières Nations, dans le Nord de la Colombie-Britannique ; il a par la suite fondé une église à Markham, en Ontario. M. Hutchinson a acquis une vaste expérience en siégeant aux conseils d’administration de divers organismes et en agissant comme ressource utile pour le compte d’organismes sans but lucratif, d’un bout à l’autre du pays. Après avoir terminé ses études à l’Université Queens, il a obtenu un diplôme en droit de l’Université de la Colombie-Britannique.

Lire la suite de Nomination du rév. Don Hutchinson au poste de directeur national intérimaire de la Société biblique canadienne

M. Myles Leitch

TORONTO ─ (CANADIAN CHRISTIAN NEWS SERVICE) ─ M. William Brackney, le président du Conseil des gouverneurs de la Société biblique canadienne (SBC), est heureux d'annoncer la nomination de M. Myles Leitch au poste de directeur de la traduction biblique chez la SBC.

Grâce à ses antécédents de linguiste universitaire professionnel et de professeur (récemment chez Tyndale University College and Seminary, à Toronto) et, pendant plus de 20 ans, comme conseiller linguistique et directeur local en Afrique francophone pour le compte de l'organisme Wycliffe-SIL, M. Leitch apportera beaucoup au secteur de la traduction biblique et orientera ce dernier durant les années à venir.

Lire la suite de La Société biblique canadienne annonce la nomination de M. Myles Leitch

Le 19 juin dernier était un grand jour pour la Première Nation Malécite du Nouveau-Brunswick, qui vient de lancer un évangile de Jean dans sa propre langue. Pour célébrer l’événement, des représentants de la communauté de Frédericton se sont réunis avec à leur tête Graydon Nicholas, Lieutenant-Governeur de la province.

Monsieur Nicholas estime qu’il s’agit là d’un moment historique et affirme qu’ « un évangile publié dans notre langue après plus de 400 ans d’attente, c’est très important pour notre peuple ! ». Il croit également que cette nouvelle publication aidera à préserver une langue qui a déjà été menacée de disparaitre.

Lire la suite de Publication de l’évangile de Jean en malecite

MONTRÉAL, le 3 mars 2014 – La Société biblique canadienne (SBC) est heureuse d’annoncer qu’elle offrira, dès la session d’automne 2014 de l’Université Laval, une bourse annuelle de 3 000 dollars destinée aux étudiants et étudiantes de maîtrise en études bibliques.

En février, M. Guillaume Duvieusart, le directeur des Services francophones de la SBC, et M. Gilles Routhier, le doyen de la Faculté de théologie et de sciences religieuses, se sont rencontrés pour officialiser l’entente. La Société biblique, dont la mission consiste entre autres à promouvoir les Saintes Écritures au Canada et ailleurs dans le monde, est reconnaissante de pouvoir contribuer à l’avancement des recherches en études bibliques en apportant une aide financière aux futurs candidats et candidates aux études supérieures de l’Université Laval. Les étudiantes et étudiants intéressés par cette bourse d’études peuvent se renseigner et soumettre une demande à l’adresse www.ftsr.ulaval.ca.

Lire la suite de LA SOCIÉTÉ BIBLIQUE CANADIENNE ET L’UNIVERSITÉ LAVAL CRÉENT UNE TOUTE NOUVELLE BOURSE D’ÉTUDE

Toronto (Ontario), le 1er juin 2012 – Selon un sondage commandé par l’Association d’études canadienne de Montréal, peu avant Pâques 2012, seulement 42 pour cent des personnes interrogées se disent d’accord avec l’énoncé « la religion est un aspect important de ma vie ». La triste vérité, c’est qu’en minimisant le rôle de la foi dans leur propre vie, nos dirigeants nationaux et internationaux ont incité les citoyens à faire de même. Bien sûr, cela ne fait pas d’eux de mauvais dirigeants : la plupart sont des hommes et des femmes intègres. Cela signifie tout simplement qu’ils n’ont pas découvert les vérités que renferme la Parole de Dieu d’une façon significative ou n’ont pas interagi avec elles.

Récemment, des représentants de la Société biblique canadienne (SBC) ont partagé la Bonne Nouvelle avec un groupe de dirigeants canadiens clés, soit avec des membres de l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick ; ils ont remis à chacun d’eux un exemplaire bilingue du livre le plus vendu au monde. Parmi ces représentants se trouvaient le révérend Ted Seres, directeur national de la SBC ; Shirley Giberson, gouverneure de la SBC au Nouveau-Brunswick ; le révérend Doug Hapeman, président de la SBC au Nouveau-Brunswick  et le révérend Lorne Freake, directeur de la SBC dans les provinces de l’Atlantique.

Lire la suite de Les dirigeants canadiens et la Bible

Toronto (Ontario), le 13 juin 2012 – Pour accéder à des sites Internet, il faut introduire une adresse pouvant se reconnaître partout dans le monde. Bien sûr, sans un système universel coordonné à l’échelle mondiale, l’attribution des noms de domaine, des adresses, des espaces et des codes de pays et autres tâches organisationnelles seraient impossibles. C’est pourquoi la Société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet (ICANN) a été créée, en 1998.

Récemment, la Société biblique américaine (ABS) a entamé un processus de collaboration avec l’ICANN, en vue d’élaborer un nouveau domaine de haut niveau appelé « .BIBLE ». Cette entreprise détaillée et coûteuse exige, en plus des frais juridiques et d’élaboration, le versement de frais de demande de 185 000 $US. Cependant, comme on prévoit que le nombre d’usagers de l’Internet doublera à près de trois milliards au cours des quatre prochaines années, ce nouveau nom de domaine permettra de créer des millions d’adresses URL supplémentaires ; il facilitera aussi le travail des organismes religieux, y compris celui de la SBC et des 145 autres sociétés bibliques membres de l’Alliance biblique universelle (ABU), pour ce qui est de rendre la Parole de Dieu accessible à d’innombrables personnes en fonction de leur vie numérique.

Lire la suite de .BIBLE : rendre la Bible accessible à l’ère du numérique

Toronto (Ontario), le 29 juin 2012 – Oi kám-chhia Song-chú, yîn-vi Kì he chü-san; Kì ke chh`ü-oi yún-yén chhòng-chhùn.

Vous y comprenez quelque chose ? Il s’agit du premier verset du psaume 136, en hakka, une langue que parlent quatre millions de Chinois vivant à Taïwan. En français, ce verset dit : « Louez le Seigneur, car il est bon, et son amour n'a pas de fin. » (La Bible en français courant) Aujourd’hui, des chrétiens parlant hakka remercient Dieu de son amour et de sa bonté, lesquels se révèlent clairement grâce à la publication de la Bible dans leur propre langue. Jusqu’à récemment, la Bible n’était pas offerte en hakka, ce qui explique pourquoi seulement deux ou trois Hakkas sur mille ont accepté Jésus-Christ comme Sauveur, à Taïwan.

Lire la suite de La Bible en hakka : rendre la Parole de Dieu accessible à quatre millions de Chinois, à Taïwan

Iqaluit (Nunavut), le 4 juin 2012 – « Chaque fois que je visite les régions de l’Arctique canadien, on me demande : "Quand aurons-nous la Bible au complet dans notre langue ?" Je peux maintenant enfin répondre à leur question », dit M. Hart Wiens, le directeur de la traduction biblique chez la Société biblique canadienne (SBC). Le 3 juin, à Iqaluit, la capitale du Nunavut, une étape importante a effectivement été franchie, alors qu’on dédiait une nouvelle cathédrale, qu’on installait deux nouveaux évêques et qu’on fêtait la Parole de Dieu. En ce jour frais et vivifiant, le peuple inuit a finalement obtenu ce qu’il attendait impatiemment depuis plus de trente-quatre ans : la Bible en inuktitut, une traduction complète dans sa propre langue. L’inuktitut, la langue du peuple inuit, est le dialecte autochtone le plus répandu dans l’Arctique canadien.

Ayant débuté en 1978, cette entreprise historique constitue la première fois, au Canada, qu’une traduction soit réalisée entièrement par des gens dont l’inuktitut est la langue maternelle, plutôt que par des missionnaires. La Bible en inuktitut est également la première traduction complète à avoir été produite au Canada, à l’aide d’outils logiciels à la fine pointe que la SBC appuie et distribue. Les traducteurs autochtones et l’équipe de soutien de la SBC ont dû consacrer beaucoup de temps, de soin et d’attention, l’inuktitut ayant été une langue orale durant des milliers d’années. Fait significatif, la plupart des gens qui parlent l’inuktitut, aujourd’hui, sont chrétiens.

Lire la suite de La Bible en inuktitut : dédicace, consécration et bénédiction à Iqaluit

Montréal (Québec), le 26 octobre 2012 – La Société biblique canadienne (SBC) sera présente à la 35e édition du Salon du livre de Montréal, lequel se tiendra à la Place Bonaventure, du 14 au 19 novembre.

Cette année encore, nos trois groupes éditeurs (l’Alliance biblique universelle, Bibli’O et la Société biblique canadienne) feront partie des exposants, au kiosque Religion et société. De multiples versions des Saintes Écritures seront donc offertes, ainsi que toute une collection de ressources permettant de lire et d’étudier la Bible, individuellement ou en groupe.

Dans le cadre des présentations de cette année, nous aurons l’honneur d'entendre M. Alain Faucher, professeur titulaire d’exégèse biblique à l’Université Laval.

Lire la suite de La Société biblique canadienne présente au Salon du livre

Depuis 1904, la Société biblique canadienne, en collaboration avec 146 autres Sociétés bibliques dans le monde, travaille assidûment à rendre la Bible accessible à tous les hommes, à toutes les femmes et à tous les enfants. Pourtant, on a du mal à imaginer que des milliers de personnes attendent toujours de recevoir leur exemplaire des Saintes Écritures. Mais grâce à de nombreux partisans vivant dans tous les coins du monde ainsi qu’au dévouement et au dur travail de notre personnel et à l’orientation donnée par le Saint-Esprit, le nombre de personnes n’ayant toujours pas de Bible a diminué de plusieurs millions, cette dernière année.

Quand on remet une Bible à une personne qui l’attend ou qui a besoin de paroles d’encouragement, cela peut transformer sa vie, comme en témoignent les récits suivants.

Lire la suite de 31 millions de Bibles distribuées à des gens qui ont faim et soif de la Parole de Dieu, depuis des églises jusqu’à la jungle, en passant par l’Arctique et des déserts

Pages