Témoignages

Si vous avez, vous aussi, une histoire à raconter, nous voulons la publier! Écrivez-nous votre histoire de vie transformée par la Parole de Dieu dans la fenêtre ci-dessous.

 

Qui aurait cru que le fait de lire la Bible d’un bout à l’autre, en 2008, transformerait notre famille ?!

Certes, ma femme et mes trois adolescents étaient déjà chrétiens, mais la vie était occupée et nous faisions seulement nos méditations séparément, quand nos agendas particuliers nous le permettaient. Cependant, en 2008, l’Église Wesleyan a encouragé les membres de toutes ses églises à lire la Bible au complet en suivant son initiative de la Bible en un an, et notre famille a relevé le défi ! Outre l’avantage évident de lire la Parole de Dieu, cette initiative a rapproché notre famille comme jamais auparavant. Nous étions responsables les uns envers les autres. Nous étions en concurrence entre nous. Sans compter que cela nous donnait quelque chose en commun dont discuter (ce qui est tellement essentiel durant ces années d’adolescence). Et maintenant, six ans plus tard, je vois que nos jeunes adultes ont fait de la lecture quotidienne de la Bible un mode de vie.

.

Lire la suite de La lecture de la Bible en famille

Fillette en train de lire la Bible, au camp

La Société biblique canadienne a fourni des Bibles Une aventure pour la vie à des camps chrétiens, cet été. Nous sommes ravis d’entendre une rétroaction encourageante en provenance de certains des camps. Un partenaire nous a écrit ce qui suit.

« Nous avons distribué environ 70 Bibles, provenant de la Société biblique canadienne, à des participants et participantes de nos deux semaines de camp pour enfants (de 6 à 11 ans) et de camp pour adolescents (11 à 14 ans). Alors que durant les années précédentes, nous remettions les Bibles en cadeau de départ, à la fin de la semaine, nous les avons cette fois-ci remises au début de la semaine, pour que les participants et participantes puissent s’en servir à la chapelle, durant leurs méditations dans les chalets et pendant leur temps libre. Quelle bénédiction que de voir ces jeunes aller et venir, entre leur chalet et la chapelle, leur Bible à la main !

Lire la suite de La lecture de la Bible : une des activités au camp d’été

À vélo pour la Bible est un événement annuel qui réunit des passionnés du cyclisme de tous les âges et de toutes les couches de la société, en vue d’un temps de fraternisation sur la route qui vise un seul objectif : aider à recueillir du financement quant à des initiatives de traduction et de distribution de la Bible, de la Société biblique canadienne.

Jason s’est joint à l’initiative À vélo pour la Bible en 2014. Il nous parle de son expérience durant cette randonnée et nous explique comment cette dernière l’a aidé à murir dans la foi.

Lire la suite de Jason Mah : À vélo pour la Bible

La Société biblique canadienne travaille en collaboration avec l'Armée du Salut pour offrir des paniers de Noël à des familles pauvres, à Vancouver. Ces paniers contiennent des cadeaux (des jouets, des fournitures scolaires, des livres, etc.) ainsi que la Bible. 

Pilar est l’une des bénévoles qui aident à préparer ces paniers. Sa foi a été mise à l’épreuve quand son mari a reçu un diagnostic de cancer. Durant ces jours d’incertitude, Pilar s’en est remise aux promesses de Dieu. Elle nous raconte ici son histoire.

Lire la suite de Pilar Mendoza : des paniers de Noël

« La Parole prend complètement vie pour moi aujourd’hui ; la poésie que le Seigneur me donne est tellement profonde, que j’en suis sidéré. Voilà à quel point la Parole de Dieu est importante pour des gens qui essaient de transformer leur vie. » (John Oakley)

C’est en prison que John a découvert la Bible. Dans cette vidéo, il nous parle de son cheminement de foi.

La Société biblique canadienne fournit la Bible Vers la liberté à des détenus et détenues, en collaboration avec des gens et des groupes qui œuvrent dans des prisons, d’un bout à l’autre du Canada.

Lire la suite de John Oakley : l’œuvre dans les prisons

Au début, la Bible était espoir, foi et amour. Ces trois aspects m’ont amené à une nouvelle vie en Jésus-Christ, mon Seigneur et mon Sauveur. Je suis devenu une nouvelle personne, un chrétien né à nouveau.

Je suis arrivé en prison le vendredi 13 septembre 2013. C’était la période la plus sombre de mon existence. Je voulais m’enlever la vie et en finir. Tout ce qui avait été important pour moi, dans la vie, avait disparu. Je n’avais plus de raison de vivre. C’était ma fausse réalité.

Les membres du personnel m’ont mis dans une cellule spéciale réservée aux détenus suicidaires. Tout ce que j’avais, tout ce que je possédais, là, c’était mes pensées. Dans cet environnement sécuritaire, mon esprit me donnait des visions. Je voyais des animaux se promener dans ma cellule. Des personnes âgées inconnues et imaginaires venaient me rendre visite. Il y en avait même en fauteuils roulants.

Lire la suite de Keith : Ce que la Bible signifie pour moi, en prison

Bosco Poon avait seulement 12 ans quand sa famille a immigré au Canada. Il n’a alors pas eu la vie facile.

Étant de petite taille, Bosco se faisait constamment malmener à l’école. Sa faible compréhension de la langue anglaise n’aidait pas les choses non plus. Au secondaire, il a éprouvé un sentiment d’appartenance quand un gang de rue chinois l’a accepté dans ses rangs. Ce groupe l’a initié à l’alcool, au tabagisme et à la drogue.

Lire la suite de Bosco Poon : trouver l’espoir en prison

La Proclamation est la lecture de la Parole de Dieu à haute voix, en public et en entier, du début à la fin ; elle s’étale traditionnellement sur une période de dix jours. Des horaires de lecture, comprenant des combinaisons de passages de l’Ancien Testament, des Psaumes, des Proverbes et du Nouveau Testament, ont été élaborés. L'événement se termine habituellement par un Festival de louange où les églises participantes se réunissent lors d’une soirée de chants, d’échange de témoignages et de présentations spéciales.

Lire la suite de La Parole de Dieu fait forte impression sur les participants de la Proclamation

Angela

Angela a vécu une période très difficile, en 2012 : après avoir eu la vue trouble par moments et avoir éprouvé du mal à marcher, une grande fatigue ainsi que de la douleur au bras qui l’empêchait de dormir, elle s’est fait dire, par un médecin, qu’elle était atteinte de sclérose en plaques. Accablée par la nouvelle, Angela a bientôt dû cesser de travailler. Elle ne comprenait pas pourquoi tout semblait s’écrouler autour d’elle ; après tout, elle croyait en Dieu : « Mon travail, mes rêves… j’avais l’impression que Dieu ne m'aimait pas.»

Un soir, on a invité Angela à assister à une réunion spéciale, dans une église de Montréal, où elle a entendu un message sur la mort de Lazare (Jean 11). « Dans la Bible, il est écrit que Jésus aimait Lazare, qu'il aimait la famille de Lazare et que Lazare était son ami. Pourtant, il a tout de même permis qu’un malheur, la mort, lui arrive… » Le pasteur répétait sans cesse : « Jésus aimait Lazare, Jésus aimait Lazare… » Angela raconte que ces paroles du pasteur l’ont profondément touchée et qu’elle s’est mise à pleurer sans pouvoir s’arrêter. « J’ai alors compris que Jésus m’aimece soir-là, Dieu a guéri mon cœur. »

Lire la suite de Angela : Faire confiance à Dieu

Sophie

« Est-ce qu'une femme oublie le bébé qu'elle allaite ? Est-ce qu'elle cesse de montrer sa tendresse à l'enfant qu'elle a porté ? Même si elle l'oubliait, moi je ne t'oublierai jamais. » Ésaïe 49,15 (PDV)

Sophie a appris dès le jeune âge à prier selon les promesses de Dieu et à mémoriser des versets de la Bible qui l’ont aidée à préserver sa foi durant les tempêtes. La vie n’a en effet pas toujours été facile pour elle. Abandonnée par sa mère à l’âge de cinq ans, Sophie a passé la plus grande partie de son enfance et de son adolescence dans l’incompréhension et un sentiment d’injustice, cela malgré l’amour inconditionnel de son père et le merveilleux exemple de foi qu’il était pour elle et sa sœur.

Lire la suite de Sophie et l’amour de Dieu

Pages