Le malecite

À propos du malecite

Les Malécites (qui se désignent eux-mêmes comme les Wolastoqiyiks) sont un peuple autochtone parlant l’algonquin qui fait partie de la confédération wabanaki. Ce sont les autochtones de la vallée de la rivière Saint-Jean et de ses tributaires, au Nouveau-Brunswick, au Québec et au Maine.

À propos de cette traduction-ci

L’évangile de Jean a été traduit en malecite par le révérend S. T. Rand, et publié par la Société biblique britannique et étrangère, en 1870.

On a révisé cette traduction en fonction de l’orthographe actuelle ; la Société biblique canadienne l’a ensuite de nouveau publiée en 2014, en un volume qui renferme les quatre langues du cœur du Nouveau-Brunswick : malecite, micmac, français et anglais. Le 19 juin, une cérémonie de lancement de cette parution de l’évangile de Jean s’est tenue à la résidence du lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick, M. Graydon Nicholas, lui-même issu de la Première Nation Malécite Tobique.