Traductions internationales

Imaginez : il existe 7 100 langues confirmées et plus dans le monde. Les Saintes Écritures sont traduites en 2 500 de ces langues. Nous semblons réaliser des progrès, mais en y regardant de plus près, nous voyons que la Bible n'est traduite en entier qu'en 511 langues. Cela signifie qu’en 2 139 autres langues, il n’y a que le Nouveau Testament ou des parties de la Bible (surtout les évangiles). Des millions de gens n’ont jamais entendu le récit de Joseph ni d’Esther, ni lu les paroles des prophètes que l’on cite dans le Nouveau Testament. Et que dire de ceux et celles qui ne peuvent lire ou parler que l’une des quelque 4 000 autres langues ?

De toute évidence, il y a beaucoup de travail à faire en traduction biblique.

La Société biblique canadienne (SBC) s'efforce donc de réduire la liste des langues dans lesquelles il n’y a pas de Bible. Ainsi, tout en soutenant la traduction de la Bible en langues des Premières Nations du Canada, elle participe à diverses initiatives de traduction à l’étranger en fournissant du soutien technique, de l’expertise et du financement. Durant l’exercice 2016-2017, la SBC s’est engagée à affecter 250 000 dollars de financement à divers besoins en matière de traduction, dont des ateliers à l’intention des traducteurs et traductrices ainsi que l’achat d’ordinateurs et de matériel de formation.

Quand la Parole de Dieu s’adresse aux gens dans la langue de leur cœur, elle transforme des vies. Votre soutien, aujourd’hui, est essentiel à l’achèvement de ces initiatives de traduction, au Canada et dans le monde.